Nathalie Bourdreux 娜达利.布得荷
  • 即将公布价格及尺寸

  • 即将公布价格及尺寸

  • 即将公布价格及尺寸

  • 即将公布价格及尺寸

  • 即将公布价格及尺寸

  • 即将公布价格及尺寸

  • 即将公布价格及尺寸

« Du tréfonds de la lassitude, nous nous dressons, sombres messieurs, qui attendent que les enfants s’exténuent ». (Franz Kafka).

« Le noir est le refuge de la couleur », écrit Gaston Bachelard ; et la quête de Nathalie Bourdreux est celle de l’amplitude, de la complexité,  de la profondeur plurielle, de la chaleur et des vibrations du noir.Des séries d’Infantes aux évolutions subtiles comme des variations de Bach sortent de l’obscurité par frottages successifs, ombres mouvantes, mirages, avènements plus qu’apparitions ; des Pieta majestueuses sont posées sur des amoncellements de crânes et d’ossements, comme des pardons conjurant le mauvais œil aux croisements des chemins de campagne.Les dessins, à la technique secrète, sont les héritiers des xylographies protectrices collées dans les coffrets  des pèlerins du Moyen-Age et des ex-voto martelés des chapelles byzantines.

Mélancolie, cauchemars, deuil, dépression : telle est l’idée du noir dans notre culture. Or, de l’austérité voulue des œuvres de Nathalie Bourdreux, aux ombres veloutées, surgit une évidence : ces femmes impavides, hiératiques, altières, nobles et puissantes ont franchi l’épreuve des tristesses et des incertitudes et sont prêtes à combattre.

« Je ne pleure plus guère, maintenant.. » dit May, à la fin de la Condition Humaine.

J. P. Veyssière, mai 2013

« 在疲倦之极处,我们慢慢矫直身躯;抑郁的先生们, 曾如此等待着孩子们变的衰弱不堪。 » -卡夫卡
« 黑色是彩色的庇护所。 »法国哲学家巴什拉如是说。娜达利.布得荷的寻觅是差值,复杂性,深度,热量及黑色颤动的寻找。一系列一系列, 变化微妙的西班牙小公主的画如同巴赫的变奏曲,从黑暗中驶出,连续不断地擦拭;流动的阴影,幻像般降临,多于影像的出现。 圣母怜子般庄严地摆在那一堆头颅和尸骨上,如同要赦在乡间小路交错口遇到的不祥的目光的罪。
她的画,使用着不想泄密的技巧,是朝圣者行李箱上贴着的吉祥物和拜占庭小教堂久经捶打后成就的神龛的继承者。
感伤,梦魇,哀悼,抑郁 :我们的文化对黑色的解释。
然而,严峻的现实需要娜达利.布得荷的作品在它们天鹅绒般光滑的阴影下彰显出 : 无所畏惧的,圣事僧侣般的,傲慢的,高贵的,强大的女人们,已经通过了脱离悲哀愁闷,变化不定的考试,随时准备出战。« 现在开始,我不再哭泣… »
安德烈.马尔罗 « 人的命运 »末尾,女主人公梅如此说。J. Paul Veyssière.