Céline Martin 和她的书香亨

www.parfumculture.fr

Je me suis longtemps demandé comment la décrire ? Par où commencer ? Sur quoi m’appuyer ? De quoi parler ?

Il y a trois ans, j’ai participé au Marché de Noël de Keiko, pour faire connaître sinaphone.com, que je venais de créer.

Un groupe est entré dans la salle d’exposition : composé de jeunes hommes chinois et d’un Français de haute taille, il avançait comme un cortège au centre duquel était une femme menue, au visage de lune, et à l’allure extraordinaire.

Elle semblait avoir de bonnes relations avec les exposants japonais, qu’elle salua dignement ; ensuite, elle se dirigea vers mon stand.

Ignorant nos nationalités, nous nous sommes saluées en français.
Je tentais de deviner qui pouvait être cette personne, au maintien si peu ordinaire.

Elle feuilleta mon catalogue avec délicatesse. Son regard se posa un instant sur ‘Fa Hua’ (法华), les deux caractères chinois de mon site, et me dit : « Tu es audacieuse … »

« C’est pour les sages que j’ai choisi ce nom. Certains penseront qu’il signifie La France et la Chine ; seuls les sages savent que je l’ai emprunté au Sutra du Lotus ».

Nous discutâmes un bon moment sur ce sujet… J’appris qu’elle se prénomme Céline, qu’elle est originaire de Tai Wan, que son mari, le Français de haute taille, Jean Louis Martin, a enseigné au Lycée Balzac, à Tours.

Céline avait parfaitement rempli son rôle de femme et de mère, et son fils terminait ses études de médecine à Tours, quand, un an avant notre rencontre, elle avait décidé d’ouvrir un restaurant portant le beau nom de Parfum Culture.

Après le Nouvel An français, je lui ai rendu visite dans son restaurant. C’était juste après le repas de midi, et j’ai été surprise par les fraîches effluves qui flottaient dans la salle…

La pièce n’est pas très grande, plutôt en longueur ; sa décoration est simple, élégante et claire. Contre le mur du fond, une bibliothèque est remplie d’ouvrages bouddhiques et philosophiques. Devant les rayonnages, une table ronde sur laquelle sont posées quelques tasses et une théière.

En savourant une tasse de thé, nous avons commencé notre conversation.

Céline est née dans une famille bouddhiste de Tai Wan. Depuis la petite enfance, elle a eu une éducation très stricte ; elle a étudié le bouddhisme, et pratiqué quotidiennement la méditation.

Elle est arrivée en Touraine, et s’y est enracinée, depuis une trentaine d’années.

Soutenue par Jean-Louis et leur fils Jean, Céline a inauguré Parfum Culture en 2009. Elle fait la cuisine elle-même ; mais son but, par delà la qualité gastronomique largement reconnue de ses menus asiatiques, authentiques et sains, est de proposer un terrain propice aux échanges culturels. La petite équipe est dynamique, et a fait du beau travail : en très peu de temps, ce lieu est devenu une véritable plate-forme d’échanges multiculturels.

On y organise des soirées à thème et des expositions ; on y propose des ateliers : donner aux enfants le goût de la bonne nourriture, pratiquer la calligraphie, apprécier la peinture chinoise, lire et commenter la poésie,  etc…

La qualité des repas proposés a été remarquée par différents guides gastronomiques, dont le très célèbre Gault et Millau.

En quatre ans, une centaine de soirées culturelles s’y sont déroulées, suivies par de  nombreux clients, devenus des amis: conférences, expositions de peintures et de photographies, rencontres avec des écrivains.   Parfum Culture participe désormais grandement à la vie sociale et culturelle de la cité.

Céline souhaite convier très prochainement des maîtres bouddhistes à des débats avec le public tourangeau. Nul doute que ces rencontres porteront leurs fruits.

Parfum Culture a été créé au moment opportun, et Céline va poursuivre sa démarche, toute de fidélité, de responsabilité… et de plaisir.

一直在想,该怎样写她,从何说起,在哪落笔,要讲些什么。

三年前,在Keiko组织的那个圣诞节市场,我占了一个展台推广我的法华经典网。  午饭过后不久,一群人走进大厅,也进入了我的视线。几个中国男孩,一个高个法国人,簇拥着一个亚洲女人,她个子不高,但面如满月,气宇非凡。

她和其他几个日本展台的主人看上去很熟,交情很深。在不紧不慢和人寒暄小会儿后,她走近我的展台。因为不确定彼此的国籍,我们就用法语打了招呼,我心里一直 在揣摩她是谁,她看上去那么不一般,不是个普通人,那么她是哪里人,她是做什么的?

她拿起翻看我为我的网站做的目录,然后在’法华’这两个字上停留了一会说,« 你胆子够大的 »。我说 : « 是给明白人看的,不了解的就理解为中华与法国,知道的就明白是借了妙法莲华经的名 »。

借了这个缘,我们聊了一会,经了解,我知道了她叫Céline,祖籍台湾,那个高个法国人是她的丈夫,叫Jean Louis Martin, 在图尔巴尔扎克中学高中部任教。Céline 一直在家做贤妻良母,他们有一个儿子Jean  那时在医学院学习快毕业了。Céline开了个亚洲餐厅,叫 Parfum Culture书香亨…

法国新年过后,带着好奇的心情,我走进了书香亨。那是下午茶时间,一股清凉之气扑面而来,对于一个餐馆来说,尤其中国餐馆来说,这是个很奇怪的事.
这个地方呈长方形,布置摆设很清新优雅典质,餐厅深处是书架,整齐的摆放着佛教哲学书籍,书架前的圆桌上放着几个茶盅和一壶茶。我们就着一杯清茶,慢慢谈开了。

Céline出生于台湾一个佛教家庭, 家规很严.  从小就很亲近佛学, 打坐参禅。 三十多年前,来到法国,扎根图尔。 2009 年在丈夫和儿子全力支持下,  开了Parfum Culture 书香亨,她亲自下厨主勺, 旨在传播中国,日本,亚洲美食,广交善知识,让各类文化,特别是亚洲文化有一个交流的场所,有一个可以轻松成长的园地。丈夫Jean Louis退休后,加入了这个团队。

书香亨人手不多,总共三四个人,但都是精兵强将,在Céline 的带领下,这个小小的餐厅成为图尔市,图兰地区多元文化,多向交流一个重要的基点,一个广阔的平台。

他们定期组织文化交流晚宴;为各类艺术爱好者,或艺术家无偿提供场地做展览;开了不同的俱乐部:有教孩子们怎样品味健康食物的,有学习书法的,又怎样鉴赏中国画的, 还有世界诗歌会,等等。Céline的书香亨也被好几个法国美食鉴赏家贴上了奖章,被好几本美食杂志评为推荐餐厅。

四年多来,书香亨已有长期固定注册客人近千人,组织了近百场文化交流晚宴,各类画展,照片展曾出不穷,作家座谈, 还有各类社会公益活动。

Céline的愿望是在不久的将来, 能请来大师和这里的人们谈谈佛法,谈谈佛经。

只要时机成熟,这个因缘是能很快成就的。图尔这个人杰地灵的城市,是会有这样的福报的.

书香亨是应运而生,Céline忠实地承担来此一遭的责任.

« 但我们玩的也很开心 », 她如是说。

L.V.