André Maurice 安德黑.莫里斯
  • 即将公布价格及尺寸

  • L'enfant et les sortilèges 小孩与魔力

    116 x 81 cm, Acrylique sur toile

  • 146 x 114 cm, Acrylique sur toile

  • 97 x 130 cm, Acrylique sur toile

  • 60 x 73 cm, Acrylique sur toile

  • 38 x 61 cm, Acrylique sur toile

  • 48 x 70 cm, Acrylique sur toile

  • 60 x 81 cm, Acrylique sur toile

  • 54 x 73 cm, Acrylique sur toile

  • Atelier d'André 工作室

  • Oeuvre sur le mur 画挂在墙上

  • André 在工作

  • 少年André

André Maurice s’avance, léger, avec dans une poche la connaissance solide aussi bien des textes essentiels de la littérature que des auteurs de second rayon,  anciens et modernes (je n’ai rencontré personne qui me parle avec autant de ferveur de Ginesty-que je croyais être un des seuls à lire).

Dans l’autre poche, la maîtrise de la peinture : la sienne, réinventée chaque matin depuis des décennies, toujours remise en cause – mais en toute sérénité ; et celle des autres, dont aucun n’est son maître, les de Staël, Chirico, Maurel, les architectes utopistes de la Renaissance, tels Vredemann de Vries ou Salomon de Caus, les symbolistes et les abstraits, les réfractaires et les indomptables, les simples artisans et les novateurs.

Toute démarche artistique est une introspection, dit-on, négligeant à tort T’Serstevens, qui affirme dans « Le dieu qui danse » que le « Connais-toi toi-même » est un préjugé philosophique.

Dans son « Univers d’Hercules Seghers »,    Henry Bonnier cite un poème de Rainer Maria Rilke intitulé  « Vision intérieure et perspective inversée ». Comme Seghers, avec qui il partage certaines recherches sur la matière, et sans doute le mode de vie fait de labeurs et de disparitions, André Maurice prend à revers la proposition socratique : c’est de « l’objet peinture » qu’il fait l’introspection et l’analyse. S’il apparaît dans son œuvre, c’est parce qu’il accepte la liberté du geste, et la licence d’une coulée imprévue.

André se dit cartésien ? Laissons le faire, et qu’il nous explique rationnellement ce qui se trouve derrière ce pan de mur, posé à plat, presqu’inerte – mais qui laisse imaginer que la  vie est précisément derrière, juste là, à l’angle, la vie possible, la vie du lendemain. Sa peinture cache autant qu’elle montre, mais indique à celui qui la contemple attentivement où perdre son regard, pour voir, enfin voir…

Cartésien, peut-être, mais à moitié seulement -donc pas du tout.

Ses glacis sont des miroirs : mirez-vous, et comme Alice, passez
à travers. La vraie quête commence derrière le miroir.

J. P. Veyssière, mai 2013

 

安德黑.莫里斯漫步向前,轻松自如,一手揣着对文学的深厚认知,无论是最前列的最根本的文学知识还是比较偏门的另类文学,现代的或是古代的(我还从来没碰到其 他人象他一样充满热情地谈论吉奈斯提,我还以为我是为数不多的读过吉奈斯提的书的人。)一手揣着对绘画的完全的掌握:自成一派的,十多年以来,每早都是新 的发现,永远不断地质疑,超越自己,泰然自落,安详从容 ;广见恰闻的, 这些人都是,又都不是他的老师,斯达尔,基里科,莫海尔,文艺复兴时期乌托邦式的建筑师们,如弗雷德曼德.弗里斯,所罗门.德考斯,象征派的或抽象派 的,有抗力的和难以制服的, 手工制造者或创造革新者.每一步艺术上的尝试都是一次内省的经历。斯帝文斯在「舞蹈的上帝」中错误的认为"由你自己认识真正的你。"是哲学性偏见。亨利.邦尼尔在他的「西格尔的世界」中,提到里尔克的诗「内在的视觉及倒转的透视」。安德黑分享一些西格尔对物质寻找的经验,毫无疑问生活的方式决定了是苦苦存在还是飘然逝去。

安德黑从苏格拉底的哲学建议的衬边里找到灵感,就是「绘画的客体」,在客体反透时进行自省和分析。如果是出现在他作品里的,是因为他接受手势的自由和意外的铸造。

安德黑是卡迪尔主义者? 随他去吧,那就让他向我们合理地解释一下这堵墙后面的东西吧,那平摆着的,几乎不动的 – 但谁能想象生命就恰好在那,在那角落里,可能的生命,明天的生命。

他的画暗示的和显示的一样多,他的暗示彰显给那些专注凝视的人,就在他们凝视过久丢失眼 神后,重又专注获得影像的那一片刻  –  终于看到了。

卡迪尔主义者,可能吧,但也只是一半–也就意味着,完全不是。

他的转换点就是镜子的镜面:凝视自己,就像艾丽斯(艾丽斯漫游仙境),穿越过去。真正的寻觅从镜背后开始。
J.P. Veyssière